Histoire du Château de Candes-Saint-Martin

Vallée de la Loire

Le Château de "Môh" à Candes-Saint-Martin, situé à la confluence de la Loire et de la Vienne, en quelques lignes...

Le Château dont l’histoire remonte au 15e siècle était la résidence d’été des évêques de Tours. Ils y faisaient du vin . Témoins de cette activité: le pressoir, les chais sous la terrasse et les plans inclinés qui permettaient d'acheminer les tonneaux jusqu’à la Loire. La tour, le mur d’enceinte, la douve ainsi qu’un château disparu depuis remontent au quinzième siècle.

Au cours des siècles suivants, la tour a été rehaussée, la cour d'honneur et les bâtiments autour ont été créés ainsi que la terrasse et les chais qui se trouvent en dessous . Le bâtiment principal (actuel Château) sera reconstruit à l’époque directoire. Nous n’avons pas de documents très précis sur cette époque, pas plus que sur l'étrange arène unique dans la région qui se trouve dans le parc qui était peut-être destinée à des combats d’animaux... Le constat est que la propriété est endormie, le Château n'a ni chauffage central, ni salle de bain.

Il avait été acheté en 197O par un industriel parisien d’origine russe, la famille Katchatouroff, qui y venait en villégiature. Une particularité très importante: le plus jeune fils Francis Katchatouroff y avait élu domicile, il est artiste céramiste, la région lui plaît, l’inspire. À la mort de ses parents, il continue à entretenir la propriété avec courage et enthousiasme : nous sommes en 2006.

C’est alors que Monique et Didier Pignet passent par hasard dans la région. Tous les deux professionnels de l'hôtellerie à Paris et aux Antilles : ils sont plus proches de la retraite que de ce genre de projet, mais le charme de la région opère. Le contact avec l’héritier Francis Katchatouroff est immédiat et très fort. Francis accepte de rester avec eux, il est l’âme du lieu, il sera le régisseur.

Ils décident de se lancer dans la rénovation des lieux. Afin de donner un sens économique à cette exploitation, ils rénovent le château, ils décident de créer une piscine au coeur du potager et du verger. La salle du pressoir accueillera des événements et 12 appartements lofts seront créés dans le village.

  • 4 à la Maison Perrières à 100 mètres du Château.
  • 5 à la Maison du Rempart qui viennent tout juste d’être terminés.
  • 1 très grand appartement nommé Le Loft dans l’enceinte du château.
  • 1 petite maison près du pressoir : La Maison du Pressoir
  • 1 maison de 3 chambres pouvant accueillir jusqu’à 11 personnes : La Maison Trochet.

Ces appartements sont loués à une clientèle locale ou étrangère à partir de 2 ou 3 nuits. Tous les occupants ont un accès privé à l'espace piscine Sauna Spa en été et en hiver.